Le Service Minimum d’Accueil : une loi dangereuse et inapplicable

Le Service Minimum d’Accueil : une loi dangereuse et inapplicable dans Actualité du parti commission20scolaireCOMMUNIQUE DE PRESSE

DES ELUS SOCIALISTES ET REPUBLICAINS DE SEINE-SAINT-DENIS

Le Service Minimum d’Accueil : une loi dangereuse et inapplicable

Demain, la majorité des syndicats appelle à la grève et à la mobilisation générale. Les enseignants de l’éducation nationale comme les agents communaux et les agents du secteur des transports seront nombreux à cesser le travail.

Malgré cela, Monsieur DARCOS déclare que le Service Minimum d’Accueil fonctionnera.

Comment ? Avec quels agents ? Dans quelles conditions d’accueil ? Il n’en dit rien.

L’Inspecteur d’académie, conscient des difficultés, a récemment invité par courrier les maires à faire appel aux étudiants et à toute personne titulaire d’un CAV ou d’un CAE (contrats précaires) rappelant « qu’aucune qualification particulière n’est demandée » !!

Les maires des villes socialistes et apparentés de Seine-Saint-Denis, attachés à la qualité des services rendus à la population et à la sécurité et au bien être des jeunes élèves, refusent de faire preuve de la même irresponsabilité.

Il faut se rendre à l’évidence : l’accueil des enfants scolarisés en primaire et maternelle dans des conditions de sécurité et d’encadrement correctes, est impossible lors d’une grève des enseignants.

Face à ce dispositif dangereux, ils alertent à nouveau les parents : jeudi 29 janvier, un accueil adapté à de jeunes enfants ne pourra pas matériellement être organisé.Ils rappellent que cette mesure vient s’ajouter aux multiples attaques contre le service public d’éducation, qui doit faire face à d’importantes diminutions de postes et à la dégradation des conditions de travail des enseignants.

Ils réaffirment que les villes n’ont pas à se substituer à l’Etat dans le cadre d’un conflit qui l’oppose à ses propres agents. L’Education nationale est un service public d’Etat et c’est donc à l’Etat d’assurer la continuité de ce service, s’il le juge nécessaire.

Malgré les différences de traitement par la justice des différentes villes, les maires socialistes et apparentés de Seine Saint-Denis, restent solidaires et réaffirment avec force que la loi SMA est inapplicable, dangereuse pour les jeunes écoliers et cause de désorganisation majeure pour les services municipaux

 

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque