Intervention des élus Socialistes au conseil municipal du 17 décembre 2009

 Compte rendu sur quelques points abordés lors du conseil municipal du 17 décembre 09

1/ Budget 2010

Acte majeur de la vie politique de la ville, le budget traduit les choix faits par la majorité municipale. Nous pouvons reprendre pratiquement in-extenso le compte rendu que nous avons fait pour le budget 2009 il y a un an. Il nous a été dit et répété que les comptes de la ville étaient sains ce qui est quand même le minimum exigible et il est plutôt surprenant que ce qui est normal devienne un argument.

Sans surprise, le budget qui nous a été présenté reprend fidèlement les directions présentées lors du débat d’orientation budgétaire : une succession d’opérations (conservatoire, réfection de rues, d’écoles…) certes nécessaires mais sans qu’on perçoive un quelconque projet d’ensemble sur l’aménagement de la Ville pour les années à venir.

En particulier nous avions proposé de profiter de la reconstruction du conservatoire pour l’implanter ailleurs dans la ville et ne pas concentrer toutes les structures culturelles dans un périmètre très restreint.

Véritable serpent de mer, une opération majeure comme la restructuration du quartier de la Sablière ne semble pas se concrétiser puisqu’apparemment les crédits prévus par l’Etat ne sont pas au rendez-vous. Les habitants attendront encore…

Les réflexions proposées sur les aménagements des voies de circulation pour les vélos ne trouvent pas plus d’échos.

Nous nous sommes fortement élevés contre une mesure dont l’impact budgétaire est certes faible (30 000 euros) mais la portée symbolique révélatrice de la politique menée : une subvention de 400 € aux particuliers villemomblois qui feront installer un portail électrique. L’objectif de cette mesure est « de réduire les encombrements des voies publiques, de libérer des places de stationnements et d’améliorer la sécurité publique » d’ailleurs sans autre engagement pour ceux qui bénéficieront de cette mesure qu’un simple engagement sur l’honneur de « stationner au moins un de ces véhicules à l’intérieur de la propriété ». Ainsi, l’impôt des villemomblois va servir à financer une installation privée, pour le confort de quelques uns, ce que nous considérons comme un véritable scandale.

Si nous avons voté pour le maintien à leur niveau actuel du taux des taxes directes locales et l’augmentation du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (de 6,12% à 6,30%), nous avons voté contre le projet de budget présenté.

2/ Vote des subventions aux associations

Nous avons voté pour l’ensemble des subventions aux associations sauf deux d’entre elles : Association Sportive Automobile de Villemomble (5630 €) dont nous attendons qu’on nous démontre l’intérêt pour la vie associative villemombloise et Actif Jeunes (11 000 €). Cette association bénéficiait depuis plusieurs années d’une subvention de plus de 200 000 euros. Apparemment, il est décidé de reprendre une partie des activités en créant un centre social. Nous sommes favorables à cette évolution. Cependant, nous sommes obligés de faire remarquer qu’à plusieurs reprises nous avions souligné l’importance excessive de cette subvention par rapport au service rendu à la population. A chaque fois, il nous a été répondu avec toute la suffisance et l’arrogance dont sont capables les élus de la majorité municipale lorsque nous posons des questions qui dérangent. Une question orale a même été posée par un membre de la majorité municipale au conseil municipal du 18 juin 2009 pour permettre à Jean-Michel Bluteau, président de Actif Jeunes, de justifier l’action de cette association, de nous expliquer que vraiment nous ne comprenions rien et combien cette association était utile : « Depuis de nombreuses années, la municipalité a choisi de soutenir Actif Jeunes pour son travail réel. Actif Jeunes a aujourd’hui un bon bilan. Je dirais que cette association doit savoir maintenant s’améliorer… ». Nous avons naïvement posé une question simple : pourquoi supprimer une association qui marchait si bien il y a encore six mois ? Nous n’avons pas réussi à obtenir de réponse. 

3/ Révision des droits de place, de la redevance d’animation sur les marchés aux comestibles et du montant de la redevance versés à la Ville

L’exploitation des marchés est confiée à la SARL Géraud. Le contrat qui lie la Ville à cette société prévoit une révision régulière des droits de place demandés aux commerçants ainsi que de la redevance annuelle versée à la ville (6408 euros pour 2010). Les modes de calculs retenus, indexés sur l’indice des prix à la consommation hors tabac du cout de la vie (qui a baissé !), ne permettant pas une révision des tarifs, les tarifs actuels sont maintenus.

Nous avons néanmoins voté contre ce dossier pour montrer notre mécontentement face à ce que nous estimons comme une rente de situation pour la société Géraud, sans réelle contre partie pour une véritable dynamisation du commerce non sédentaire de Villemomble.

4/ Fixation de l’effectif des emplois permanents

L’effectif des emplois permanents de la ville est de 510. Nous avons voté contre ce dossier qui voit apparaitre dans l’effectif des employés municipaux les personnels destinés à la mise en œuvre de la vidéosurveillance contre laquelle nous nous sommes prononcés.


Archive pour décembre, 2009

Intervention des élus Socialistes au conseil municipal du 17 décembre 2009

 Compte rendu sur quelques points abordés lors du conseil municipal du 17 décembre 09

1/ Budget 2010

Acte majeur de la vie politique de la ville, le budget traduit les choix faits par la majorité municipale. Nous pouvons reprendre pratiquement in-extenso le compte rendu que nous avons fait pour le budget 2009 il y a un an. Il nous a été dit et répété que les comptes de la ville étaient sains ce qui est quand même le minimum exigible et il est plutôt surprenant que ce qui est normal devienne un argument.

Sans surprise, le budget qui nous a été présenté reprend fidèlement les directions présentées lors du débat d’orientation budgétaire : une succession d’opérations (conservatoire, réfection de rues, d’écoles…) certes nécessaires mais sans qu’on perçoive un quelconque projet d’ensemble sur l’aménagement de la Ville pour les années à venir.

En particulier nous avions proposé de profiter de la reconstruction du conservatoire pour l’implanter ailleurs dans la ville et ne pas concentrer toutes les structures culturelles dans un périmètre très restreint.

Véritable serpent de mer, une opération majeure comme la restructuration du quartier de la Sablière ne semble pas se concrétiser puisqu’apparemment les crédits prévus par l’Etat ne sont pas au rendez-vous. Les habitants attendront encore…

Les réflexions proposées sur les aménagements des voies de circulation pour les vélos ne trouvent pas plus d’échos.

Nous nous sommes fortement élevés contre une mesure dont l’impact budgétaire est certes faible (30 000 euros) mais la portée symbolique révélatrice de la politique menée : une subvention de 400 € aux particuliers villemomblois qui feront installer un portail électrique. L’objectif de cette mesure est « de réduire les encombrements des voies publiques, de libérer des places de stationnements et d’améliorer la sécurité publique » d’ailleurs sans autre engagement pour ceux qui bénéficieront de cette mesure qu’un simple engagement sur l’honneur de « stationner au moins un de ces véhicules à l’intérieur de la propriété ». Ainsi, l’impôt des villemomblois va servir à financer une installation privée, pour le confort de quelques uns, ce que nous considérons comme un véritable scandale.

Si nous avons voté pour le maintien à leur niveau actuel du taux des taxes directes locales et l’augmentation du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (de 6,12% à 6,30%), nous avons voté contre le projet de budget présenté.

2/ Vote des subventions aux associations

Nous avons voté pour l’ensemble des subventions aux associations sauf deux d’entre elles : Association Sportive Automobile de Villemomble (5630 €) dont nous attendons qu’on nous démontre l’intérêt pour la vie associative villemombloise et Actif Jeunes (11 000 €). Cette association bénéficiait depuis plusieurs années d’une subvention de plus de 200 000 euros. Apparemment, il est décidé de reprendre une partie des activités en créant un centre social. Nous sommes favorables à cette évolution. Cependant, nous sommes obligés de faire remarquer qu’à plusieurs reprises nous avions souligné l’importance excessive de cette subvention par rapport au service rendu à la population. A chaque fois, il nous a été répondu avec toute la suffisance et l’arrogance dont sont capables les élus de la majorité municipale lorsque nous posons des questions qui dérangent. Une question orale a même été posée par un membre de la majorité municipale au conseil municipal du 18 juin 2009 pour permettre à Jean-Michel Bluteau, président de Actif Jeunes, de justifier l’action de cette association, de nous expliquer que vraiment nous ne comprenions rien et combien cette association était utile : « Depuis de nombreuses années, la municipalité a choisi de soutenir Actif Jeunes pour son travail réel. Actif Jeunes a aujourd’hui un bon bilan. Je dirais que cette association doit savoir maintenant s’améliorer… ». Nous avons naïvement posé une question simple : pourquoi supprimer une association qui marchait si bien il y a encore six mois ? Nous n’avons pas réussi à obtenir de réponse. 

3/ Révision des droits de place, de la redevance d’animation sur les marchés aux comestibles et du montant de la redevance versés à la Ville

L’exploitation des marchés est confiée à la SARL Géraud. Le contrat qui lie la Ville à cette société prévoit une révision régulière des droits de place demandés aux commerçants ainsi que de la redevance annuelle versée à la ville (6408 euros pour 2010). Les modes de calculs retenus, indexés sur l’indice des prix à la consommation hors tabac du cout de la vie (qui a baissé !), ne permettant pas une révision des tarifs, les tarifs actuels sont maintenus.

Nous avons néanmoins voté contre ce dossier pour montrer notre mécontentement face à ce que nous estimons comme une rente de situation pour la société Géraud, sans réelle contre partie pour une véritable dynamisation du commerce non sédentaire de Villemomble.

4/ Fixation de l’effectif des emplois permanents

L’effectif des emplois permanents de la ville est de 510. Nous avons voté contre ce dossier qui voit apparaitre dans l’effectif des employés municipaux les personnels destinés à la mise en œuvre de la vidéosurveillance contre laquelle nous nous sommes prononcés.

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque