Fête de la rose à Villemomble

Fête de la rose à Villemomble dans Actualité du parti 120pxlogopartisocialistefranceparty007 dans actualité locale 

La traditionnelle  fête annuelle de la Rose se tiendra

 le 19 Février 2010 a partir de 19H

à la Médiathèque Municipale  de Villemomble
(110 Grande rue , RN302 Rosny/Gagny,tout près du Collège Pasteur)

avec notre bonne humeur habituelle : apéritif, buffet et tartes, musique et danse, champagne, loterie etc

Tous vos élus municipaux PS seront là ainsi que de nombreux invités dont :
Philippe Guglielmi ,1° secrétaire fédéral du parti socialiste,  Abdellak Kachouri, tête de liste aux régionales en Seine Saint-Denis,  Alda Pereira Lemaitre, maire de Noisy le sec, ainsi que des élus des villes de Rosny et Gagny

.fbalon19fetesgif023fetedelarose2010pt3


Archive pour février, 2010

Ecole publique en Danger

Ecole publique en Danger  dans Conseil Général commission20scolaire

 

APPEL pour le défense de l’ecole publique     

Signez la pétition    www.appelpourlecolepublique.fr

      Soutenue par A ET I, ADFE, ANATEEP, ASSOCIATION DES LIBRES PENSEURS DE FRANCE (ADLPF), CDPEPP (DEFENSE DE L’ECOLE PUBLIQUE DE PROXIMITE), CGT EDUC ACTION, CNAFAL, DDEN, FAEN, FCPE, FERC CGT, FGR-FP, FNER , GDID, RNCE (RESEAU NATIONAL DES COMMUNAUTES EDUCATIVES) , SE-UNSA, SIEN, SNASEN, SNCL, SNETAA EIL, SNIES, SNMSU, SNPDEN, SNPSYEN, SNPTES, SUDEL, UFAL, UNEF, UNL, UNSA, UNSA LABOS EDUCATION, UNSA TECHNICOLOR, UNSA-EDUCATION,…

logocg93 dans Politique Nationale

 

 

 

Communiqué du Président du Conseil Général de Seine Saint-Denis, Claude Bartolone 

colere dans l’education nationale : « monsieur chatel, traitez ces urgences dans les plus brefs délais ! »

La mobilisation grandissante, cette semaine, des enseignants de Seine-Saint-Denis et d’Ile-de-France témoigne de leur profonde colère.
Cette colère, je la partage.

Colère contre ces suppressions de postes à répétition : moins 50 000 postes depuis 2007.

Colère contre ces coupes budgétaires récurrentes : moins 9,87% dans le budget Education Nationale depuis 2002.

Colère contre ces journées d’absences non remplacées et cette précarisation permanente du métier de professeur : plus de 1800 jours d’absences non remplacées en Seine-Saint-Denis depuis septembre 2009.

Colère contre ces violences scolaires qui explosent depuis 2007 et deviennent la seule actualité quotidienne de l’Education Nationale : depuis mars 2008, ce sont 10 actes de violences armées graves qui ont été relevés dans les établissements scolaires de la République.

Alors combien de temps le gouvernement restera-t-il sans réponse face à cette colère qui gronde et face à ces drames qui se multiplient ?

La Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, l’Education Nationale dans son ensemble ont besoin d’un plan de rattrapage, ont besoin que l’Etat assume pleinement ses responsabilités. Et ce n’est pas un nouvel écran de fumée, comme annoncé ce matin avec la tenue d’Etats Généraux sur la sécurité à l’école, qui permettront d’apporter des solutions durables pour l’école de nos enfants.

La mobilisation de ces dernières semaines doit être entendue par le gouvernement. J’apporte mon soutien entier à celle-ci et à l’exercice du droit de retrait des professeurs, et je demande fermement à Mr Chatel de revoir sa copie.

Mr Chatel, les élèves, les enseignants, les parents d’élèves, l’Education Nationale ne peuvent plus et ne doivent plus supporter votre immobilisme et l’incompétence de votre gouvernement. Traitez ces urgences dans les plus brefs délais.

 

regionales. Premiers faux pas de la tête de liste UMP

Premiers faux pas de Bruno Beschizza

(article Le monde.fr) 

Bruno Beschizza, secrétaire général du syndicat de police Synergie, que l’Elysée a propulsé tête de liste départementale de la majorité présidentielle pour les régionales en Seine-Saint-Denis, s’est prononcé pour la mise en place de voitures réservées aux femmes, le soir, dans les transports en commun en Ile-de-France. Interrogé lundi 8 février sur France Bleu, Bruno Beschizza a expliqué que “dans les transports, systématiquement le soir il fallait faire en sorte que les femmes seules aient un accès privilégié dans le premier wagon, qu’il soit sur-vidéoprotégé, pour que les gens se sentent en sécurité”. Quelques heures plus tard, la cellule de campagne de Valérie Pécresse envoie un communiqué et précise : “Ces rames sont bien sûr ouvertes à tous les voyageurs sans exception.” Exit l’idée des wagons pour femmes, il n’est plus question de discrimination à l’entrée des trains, la sortie de rail est évitée pour l’UMP.

A gauche on sourit : “Bruno Beschizza fait ses premiers pas en politique. On lui accorde le droit à l’erreur”, s’amuse Julien Dray, tête de liste socialiste en Essonne et vice-président du conseil régional chargé de la jeunesse et de la sécurité. “Néanmoins, il a bien dit qu’il était favorable à des wagons pour les femmes, poursuit l’élu. En ce qui concerne la vidéo-surveillance dans les wagons, je ne suis par contre ouvrir la discussion, même si cela révèle un aveu d’impuissance. Si les caméras peuvent servir à la police pour résoudre des affaires, elles ne sont pas dissuasives pour ce type d’agression dont les auteurs sont souvent encagoulés et rarement identifiables. Pour plus de sécurité, il faut de la présence humaine”, conclut-il.

Les nouveaux transiliens, qui circulent sur la ligne SNCF H, entre Paris-Nord et Luzarches, sont déjà équipés d’un système de vidéo-surveillance.

Eric Nunès

 

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque