le 23 avril 2013 Adoption de la loi du Mariage pour tous

http://www.dailymotion.com/video/xz4de5 

Par Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste, et Marc Coatanéa, Secrétaire national aux questions de société

Ce jour restera comme une grande date pour l’égalité dans notre pays. Aujourd’hui, la France a choisi le chemin de la fraternité et refusé celui de l’intolérance et de la haine.

Le Parlement vient d’adopter définitivement le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption pour tous les couples. Cette loi est une victoire de l’égalité, une avancée pour toute la société et elle sera un acquis irréversible pour les homosexuels et les familles homoparentales. Chaque socialiste ressent aujourd’hui l’immense fierté d’avoir participé au progrès des valeurs républicaines.

Dans ce moment de joie, nous n’oublions pas le déferlement de déclarations outrancières et homophobes d’opposants au projet de loi, dans la rue comme au Parlement. Elles ont ouvert la voie à des agressions d’homosexuels et ont encouragé des menaces, des coups de force et des actes d’intimidation inacceptables envers des personnalités politiques et des intellectuels. Elles ont conduit à des remises en cause profondément antirépublicaines du Parlement et de sa légitimité par des responsables de l’opposition.

Le Parti socialiste appelle les opposants au projet de loi à respecter le vote du Parlement.

Le Parti socialiste appelle l’UMP à renoncer au front commun droite – extrême droite qui s’est formé depuis plusieurs semaines. La priorité du Parti socialiste, au contraire, est de rassembler les Français et non pas de les diviser.

La détermination des socialistes à porter l’égalité des droits et à lutter contre l’homophobie sort renforcée de ces débats.


Archive pour avril, 2013

Patrice Calméjane Maire de Villemomble n’interesse pas ses collègues

Patrice Calméjane Maire de Villemomble n'interesse pas ses collègues dans actualité locale amif

 

Cette semaine se déroulaient les assises des Maires d’Ile de France.

Quid de Villemomble et de son Maire à cette réunion importante ? Vous pouvez le découvrir en cliquant le texte en lien ici.

Même en cherchant bien, vous n’y verrez aucune trace de Patrice Calméjane, puisqu’il n’intervient dans aucun débat des assises des Maires d’ile de France  alors que les Maires voisins M. Capillon et M. Teulet participent aux tables rondes.
Patrice Calméjane a pourtant du temps libre depuis qu’il n’est plus député.

Son incompétence est-elle reconnue par ses pairs ?
Les électeurs de la circonscription, eux,  l’avaient déjà compris en juin 2012 puisqu’ils avaient déclenché le siège éjectable de son poste de député… Elisabeth Pochon représentant le PS l’avait alors remplacée bien plus efficacement.

Les Maires d’Ile de France semblent rejoindre maintenant l’avis des électeurs.
En effet, Patrice Calméjane n’est pas invité à intervenir (le Maire de Gagny est pourtant président de cette association),
ni sur le Grand Paris, ni sur les gens du voyage, ni sur les nouveaux rythmes scolaires, ni sur le numérique, ni sur la politique de la ville, ni sur la santé….
C’est dire si ses actions (ou plutôt son inaction) intéressent les autres élus.
Il faut reconnaitre qu’il n’est pas spécialement favorable sur le fait de travailler avec ses collègues et les villes voisines (voir le texte ici).

A cause de lui, Villemomble restera t-elle la dernière ville du département a ne faire partie d’aucune agglomération de communes à l’heure où le Grand Paris se met en place?

Heureusement, en 2014, les électeurs pourront faire un autre choix : en changeant de Maire !

Le non cumul des mandats en politique : Une Promesse de François Hollande

Le non cumul des mandats en politique : Une Promesse de François Hollande dans Politique Nationale email1010Ce que Francois Hollande a promis, il le fait.

Un projet de loi organique interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député et de sénateur ainsi qu’un projet de loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de représentant au Parlement européena été adopté en Conseil des ministres le 3 avril.

Lors de la campagne présidentielle, le président de la République s’était engagé en ce sens car les réformes successives de la décentralisation ont accru la charge de l’exercice de fonctions exécutives au sein des collectivités territoriales et la révision constitutionnelle de 2008 a accru les prérogatives des parlementaires. Il était donc nécessaire de prendre acte de ces évolutions et d’entendre le souhait des citoyens en interdisant le cumul entre un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale.
Il s’agit également de permettre le renouveau de la vie publique, en facilitant l’accès de nouvelles personnalités aux mandats et fonctions électives. Les dates d’entrée en vigueur de ces dispositions tiennent compte des impératifs juridiques soulignés par le Conseil d’État lors de l’examen des textes. Elles seront applicables à compter du premier renouvellement des assemblées concernées suivant le 31 mars 2017.

Ces dates permettent de ne pas remettre en cause la sincérité du scrutin et de ne pas fragiliser les textes par un effet rétroactif des dispositions relatives au remplacement, que le Conseil constitutionnel pourrait censurer.

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque