Patrice Calméjane : Mais non il n’a pas changé

ane* sur l’air de la chanson de Julio Iglésias ‘je n’ai pas changé« 

Je n’ai pas changé,
je suis toujours le même Maire
qui refuse de communiquer les déclarations de l’opposition..
….. »

Nous aurions pu penser que le fait d’être passé très près de la défaite avait fait réfléchir Patrice Calméjane sur sa manière de dialoguer avec les Villemomblois.
Depuis des années, il refuse de transmettre dans le compte-rendu du conseil municipal les déclarations ou explications de vote de son opposition.
Et bien, avec lui, le changement, c’est pas maintenant !!!

Dans le compte-rendu du 1er conseil municipal de cette nouvelle mandature (09/12/18), il a volontairement enlevé le texte de la déclaration des élus de Gauche…
A ceux qui en doutaient, « Mais non, mais non il n’a pas changé….. »

 

 

Texte lu par Marc Daydie le 09/12/18
Nous souhaitons remercier les villemombloises et les villemomblois qui ont apporté leurs suffrages à notre liste Villemomble en commun, la gauche sociale, écologiste et solidaire.
Je voudrais également saluer les nouveaux élus qui nous rejoignent.
Malheureusement, l’aventure récente que nous n’avons pas souhaitée, s’est traduite pour l’opposition de gauche par une élue en moins, notre camarade Delphine Zoughebi-Gaillard
que je souhaite saluer ici. Mais vous admettrez que personne ne sort renforcé de cette élection partielle.

Dans quelques instants nous allons procéder à l’élection du maire dont l’issue ne fait aucun
doute.
Alors, monsieur Calméjane, avez-vous, en ayant senti le vent du boulet, enfin compris
que vous n’avez pas la science infuse, que vous ne pouvez pas avoir raison seul contre tous ?
L’obstination et le manque d’écoute dont vous avez fait preuve a fait voler votre majorité en éclat pour nous conduire à la situation actuelle.

L’obstination est le plus souvent une marque de faiblesse et admettre qu’on s’est trompé peut renforcer son autorité. Une goutte d’eau qui a fait déborder le vase peut-être, mais risquer de perdre une élection à cause de la mise en place de sens interdit est à la fois un symbole et un sujet de réflexion sur vos méthodes de travail auquel je vous invite.
Je ne vais pas revenir ici sur les dossiers pour lesquels vos décisions ont été retoquées par l’autorité administrative ou sont lourdes de conséquences pour l’avenir et pour les habitants.
Vous vous êtes souvent trompés faute d’avoir écouté votre opposition. Par exemple sur la cité Bénoni Eustache qui, au-delà de sa rénovation en trompe-l’oeil, enferme la cité sur elle-même
au lieu de l’ouvrir sur la ville, et où le fameux parc urbain que vous nous avez vanté est devenu un terrain de jeux idéal pour les mini-motos ou encore sur le règlement des cantines dont je
ne doute pas qu’il sera à l’ordre du jour du prochain conseil municipal pour le mettre en conformité avec la loi.

Nous resterons une opposition constructive – contrairement à ce que vous dites souvent nous
votons la grande majorité des dossiers que vous nous présentez – mais une opposition
vigilante, en particulier sur les points de notre programme que vous avez cru utile de reprendre à votre compte.

Enfin, nous vous demandons de proposer un règlement intérieur du conseil municipal qui ne restreint pas les droits de l’opposition. Nous demandons que nos explications de vote, quand
nous votons contre une décision, soient indiquées dans le compte rendu du conseil municipal.
Je vous souhaite, je nous souhaite à tous, au moment où la situation nationale mérite de se recentrer sur les questions essentielles, des collaborations fructueuses dans l’intérêt des habitants de notre ville.

 

 

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque