Ce weekend, 7 et 8 octobre, distribution d’un trac à Villemomble

Ce weekend, les militants socialistes ont distribué et tracté le document « Crise dans la majorité municipale ».
Cliquez sur l’image pour télécharger les deux pages du document.
et ré-écoutez les réponses du Maire en cliquant ici
photo_journal_10_2017


Archives pour la catégorie actualité locale

Villemomble : Le maire fait appel à la police nationale pour évacuer des parents d’élèves du conseil municipal (mercredi 5 octobre 2017)

marianneblessee.jpgAprès le boycott du dernier conseil municipal (28/09) par des élus de la majorité, hier soir nouveaux rebondissements au conseil municipal du 5 octobre 2017

 

Les parents d’élèves et enseignants de l’école maternelle Pasteur souhaitaient simplement obtenir un rendez vous avec le Maire de Villemomble.
Le Maire ne répondant pas à leur demande d’audience, ils ont décidé de venir au conseil municipal pour demander directement à Patrice Calméjane une date de rendez vous.

Ce dernier, comme à son habitude, refuse de leur répondre prétextant qu’il n’a pas son agenda. Devant l’incompréhension du public sur cette volonté de ne pas dialoguer, il décide alors de faire voter les conseils municipaux pour un conseil à huis clos et de faire appel à la police nationale pour expulser le public !!!

 

Les conseillers municipaux de l’opposition proposent une suspension de séance pour que le Maire reçoive ¼ heure une délégation, mais cela leur a été refusé.

Le Maire refuse également le vote du huis clos à bulletins secrets demandé par des conseillers municipaux de l’opposition et il organise un drôle de vote à main levée : seuls s’expriment ceux qui votent contre, ceux qui s’abstiennent,  et il ne fait pas lever la main de ceux qui sont pour.
Craindrait-il une fois de plus de ne pas être suivi par sa majorité ?
Seul les conseillers d’oppositon votent contre le huis clos.


Certains conseillers de la majorité très mal à l’aise devant le tour pris par la séance cherchent un arrangement en allant discuter avec les parents d »élèves. Ils sont sevèrement rappelés à l’ordre par le maire.

 

La police fait évacuer les familles et le public dans le calme mais scandalisées par l’attitude du Maire. Le conseil municipal se tient alors à huis clos.


Enfin, les Villemomblois apprécieront les réponses faites par le Maire aux questions posées par l’opposition.

Pas de problème pour les entreprises à l’Hotel d’entreprises… (a ecouter a 1:00)
Pas de problème pour les emplois familiaux à la ville de Villemomble… ( a ecouter à 3:50)
Pas de problème à Benoni cet été… (a ecouter à 5:20)

A écouter ci-dessous.

Crise municipale à Villemomble: Patrice Calméjane doit il, peut il, rester Maire de Villemomble ?

ane

Lors du conseil municipal du jeudi 28 septembre 2017, Patrice Calméjane a été désavoué par les conseillers municipaux de sa majorité.

En effet, pour la première fois dans l’histoire de Villemomble, le quorum n’a pas été atteint lors d’une séance du conseil municipal.
18 conseillers municipaux de la majorité ont boycotté la séance.

Les questions posées par les élus socialistes auraient elles ouverts les yeux à certains conseillers municipaux :

 

  • Emploi de la femme du Maire à un poste de direction de la municipalité avec des tensions dans les services,
  • Décision unilatérale du Maire de fermer l’hôtel d’entreprise en mettant en difficultés de nombreuses entreprises,
  • Nombreuses décisions de justice perdues par le maire avec des frais importants payés par les Villemomblois,
  • Abandon de certains quartiers de Villemomble,
  • Gestion autocratique de la ville.

Lors des dernières élections législatives, les Villemomblois avaient déjà sanctionné le Maire de Villemomble.

Patrice Calméjane doit il rester Maire ? Faut il dissoudre le conseil municipal et réélire le Maire ?
Que se serait il passé, s’il avait fallu voter le budget ?
Par sa gestion, Patrice Calméjane met en danger la ville en ne permettant pas au conseil municipal d’exercer sa fonction de débat et de décision collective et démocratique.

Est ce la fin de la dynastie Calméjane ?

 

 

Voici les questions posées au conseil municipal du 28 septembre 2017

1/ Fin juin 2017, vous avez décidé de fermer l’hôtel d’entreprises de la ville, mettant des entreprises Villemombloises devant le fait accompli. Certaines d’entre-elles se retrouvent ainsi à devoir quitter la structure dès le mois de septembre.

Monsieur le Maire nous ne comprenons pas votre manière de gérer cette ville. Vous fermez ce que vous avez toujours présenté comme le fleuron de votre politique économique.
Votre décision de fermeture a été prise sans aucune concertation préalable ni débat, ni information en conseil municipal. Pire, au dernier conseil municipal, interrogé par Elisabeth Pochon, conseillère municipale, sur le taux de remplissage de l’hôtel d’entreprises, vous avez répondu « 70% à peu près », sans même évoquer votre intention d’expulser les entreprises alors que votre décision était déjà prise. Nous ne sommes pas loin de l’insincérité devant votre conseil municipal.

Votre majorité est-elle d’accord avec votre décision ?
Monsieur le Maire, vous vous êtes engagé à « assister les entreprises, pour trouver une structure quasi équivalente ». Qu’avez-vous fait ? Avez-vous l’intention de répondre aux entreprises qui vous ont adressé des courriers recommandés et qui attendent encore une réponse ? Vous rendez vous compte que par votre seule décision vous mettez gravement en danger de nombreuses sociétés ?
Nous vous demandons d’expliquer à l’ensemble du conseil municipal ce qui se cache derrière cette décision incompréhensible et avec laquelle nous ne sommes absolument pas d’accord.

2/ La loi du 15 septembre 2017 pour la confiance dans la vie politique dispose qu’il est interdit à l’autorité territoriale de compter parmi les membres de son cabinet son conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou concubin. Nous voudrions savoir si compte tenu des répercussions sociétales engendrées par cette pratique des emplois familiaux, vous comptez par sens moral devancer l’application de la loi en mettant fin au contrat de collaborateur de cabinet occupé par votre femme ?

 

3/ Cet été encore, des incidents graves ont eu lieu à Bénoni Eustache. Tout l’été les habitants ont dû subir les bruits incessants à toute heure du jour et de la nuit des rodéos en quad et en motos. Cela a failli se terminer par un drame …un habitant excédé et qui a malheureusement craqué a dû quitter la cité.

Du point de vue de la sécurité des habitants et de leur tranquillité, la rénovation de la cité Benoni Eustache est un échec. Non seulement les aménagements n’ont rien empêché mais les dénivelés du parc urbain aménagé ont permis encore plus de cascades.

Dès l’origine de cette opération de rénovation, nous avions attiré votre attention sur le fait que fermer la rue Benoni Eustache était une très mauvaise idée. Alors même que dans l’ensemble des rénovations urbaines, la priorité est au désenclavement, à l’ouverture sur la ville, vous avez choisi la solution inverse, avec le résultat que l’on sait. Comme d’habitude vous avez agi seul sans tenir compte d’autres avis. Le délaissement des abords à Bénoni fait peine à voir et nous inquiète (fossés non comblés, aucun jeu pour les enfants …). Cela révèle aussi que tous les quartiers de Villemomble n’ont pas le droit à la même considération.

Quelles dispositions urgentes comptez-vous prendre en lien avec l’OPH pour améliorer la situation ? Quand vous déciderez-vous enfin à réunir un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance pour aborder cette question avec l’ensemble des parties concernées ?

Monsieur le Maire de Villemomble, le sport, c’est l’école de la fraternité

Il n’a pas pu s’en empêcher !!!
Le Maire de Villemomble utilise le guide des associations Villemombloises pour faire de la politique de caniveaux !!!!!

Oui, Monsieur le Maire votre édito dans le guide des sports est scandaleux.
Le sport, ce n’est pas des salles et des horaires, c’est l’école de la Fraternité.
De nombreux Villemomblois ont été choqués !!!
L’esprit Olympique, theme de la fête de la ville, vous en êtes bien loin.

Villemomble : Ville solitaire ou ville solidaire ?

20170909_164443_resized_6

Villemomble, Cachez ces pauvres que je ne saurais voir !!!

divers057.gifCachez ces pauvres que je ne saurais voir !!!

Le Maire de Villemomble, Patrice Calméjane, a été condamné le mercredi 31 mai 2017 par le tribunal administratif de Montreuil.
Le tribunal a tranché en faveur de la plainte déposée par la Ligue des Droits de l’Homme qui avait épinglé l’arrêté « anti mendicité » promulgué par le Maire en mars 2017.

Voilà ce qui arrive lorsque un Maire veut repousser la misère en dehors de sa ville en prenant un arrêté bâclé et sans chercher à se poser les bonnes questions.

Les Villemomblois vont d’ailleurs devoir payer, une fois de plus, les frais d’avocat et une condamnation à 1.000 euros pour les erreurs et l’amateurisme de leur maire.

Si les habitants de Villemomble sont en droit d’attendre de la tranquillité publique sous leurs fenêtres (le bruit dans certains quartiers de la ville est un vrai problème que le Maire ne cherche pas là à solutionner), ils doivent aussi savoir que la mendicité n’est pas un délit. Ce ne sont d’ailleurs pas les quelques personnes que l’on voit assis parterre devant un distributeur ou à une sortie de la boulangerie qui posent des problèmes de bruit.
Il est vrai qu’il est plus facile de cacher la misère plutôt que d’essayer de réfléchir à une vraie solidarité entre les Villemomblois.

En ce qui concerne la grande pauvreté et les personnes sans abris, notre ville a t-elle proposé d’autres réponses que l’exclusion ?

Aucun logement d’urgence pour accueillir des personnes à la rue.
Aucune structure de jour proposée pour prendre une douche, aller aux toilettes, ou prendre un café…
Le maire n’a jamais accepté l’installation « des restos du coeur » à Villemomble, et les Villemomblois en difficulté doivent se rendre à Bondy ou Rosny sous Bois.

A Villemomble les pauvres sont priés de passer et de ne pas rester .

Monsieur le maire, cela va finir par devenir une habitude d’être condamné pour discrimination…

Alors que le Maire dénonçait devant le tribunal de « faux syriens » qui mendiaient à l’entrée de la ville, on peut se demander si de faux républicains, eux, ne mendient pas les voix de l’extrême droite.

Resultat du premier tour de la 8eme circonscription

Merci aux electeurs qui ont voté pour notre candidate Elisabeth Pochon et son suppleant Méziane Reski
Cliquez sur l’image pour recuperer le fichier

resultats 1 er tour

Dimanche 11 juin 2017, votez Elisabeth Pochon

bulletin 1er tour

Dimanche 11 juin 2017, un seul message : « votez Elisabeth Pochon ».

Elisabeth Pochon a été, pendant 5 ans, une Députée reconnue à l’Assemblée Nationale pour son travail et appréciée localement par des femmes et des hommes qu’elle a reçues sans jamais chercher à connaître leurs positions politiques .

Elle a été classée 20eme sur 577 députés pour son travail dans l’hémicycle.

Contrairement à sa principale concurrente qui découvre tardivement l’engagement politique, Élisabeth Pochon est une militante de terrain de longue date. Elle n’a pas toute sa vie vécue de la politique comme son opposant LR. Elle a toujours accordé sa vie avec ses convictions sans un double discours. Grande défenseuse de l’Ecole Publique et de la réussite de tous, elle n’a pas comme les candidats LR et LREM choisi de faire suivre la scolarité de ses enfants à l’école privée locale. Elle sait ce qu’est la vraie vie.

Le 11 juin, ne pas voter Elisabeth Pochon  :
C’est favoriser le candidat Les Républicains qui a soutenu Fillon, embauché sa femme à l’Assemblée Nationale avant d’être battu, puis l’a embauchée à la Mairie après sa défaite, puis qui prépare maintenant la place à sa fille au poste de Maire. C’est le candidat d’une droite dure. D’une droite qui pratique la dynastie familiale que ne veulent plus voir les Français.

Le 11 juin, ne pas voter Elisabeth Pochon  :
C’est risquer de porter à l’Assemblée Nationale une candidate LREM, qui indique elle même ne pas faire de politique et être la candidate du Président . C’est donner au Président de la République un blanc seing sans aucune possibilité de contrôle de sa politique.

Le 11 juin, ne pas voter Elisabeth Pochon  :
C’est disperser ses voix sur d’autres candidats et alors d’être sûr d’avoir au second tout un duel Droite contre Droite. Ceux qui prônent d’autres stratégies se trompent. Vu le nombre de candidats il ne pourra y avoir que deux qualifiés au second tour .

Alors le 11 juin 2017, ne vous trompez pas :

Votez Élisabeth Pochon pour que la France réussisse sans rien rogner sur la justice sociale.

Votez Elisabeth Pochon, une élue engagée pour la jeunesse

Elisabeth Pochon, une élue engagée pour la jeunesse
Image de prévisualisation YouTube

Votez Elisabeth Pochon, une députée qui se bat pour notre territoire

Votez Elisabeth Pochon, une députée qui se bat pour notre territoire.

Image de prévisualisation YouTube

Votez Elisabeth Pochon, la députée classée 20eme sur 577 pour son travail à l’Assemblée Nationale

Elisabeth Pochon, une Députée reconnue pour son travail

Image de prévisualisation YouTube
12345...15

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque