Le Service Minimum d’Accueil : une loi dangereuse et inapplicable

Le Service Minimum d’Accueil : une loi dangereuse et inapplicable dans Actualité du parti commission20scolaireCOMMUNIQUE DE PRESSE

DES ELUS SOCIALISTES ET REPUBLICAINS DE SEINE-SAINT-DENIS

Le Service Minimum d’Accueil : une loi dangereuse et inapplicable

Demain, la majorité des syndicats appelle à la grève et à la mobilisation générale. Les enseignants de l’éducation nationale comme les agents communaux et les agents du secteur des transports seront nombreux à cesser le travail.

Malgré cela, Monsieur DARCOS déclare que le Service Minimum d’Accueil fonctionnera.

Comment ? Avec quels agents ? Dans quelles conditions d’accueil ? Il n’en dit rien.

L’Inspecteur d’académie, conscient des difficultés, a récemment invité par courrier les maires à faire appel aux étudiants et à toute personne titulaire d’un CAV ou d’un CAE (contrats précaires) rappelant « qu’aucune qualification particulière n’est demandée » !!

Les maires des villes socialistes et apparentés de Seine-Saint-Denis, attachés à la qualité des services rendus à la population et à la sécurité et au bien être des jeunes élèves, refusent de faire preuve de la même irresponsabilité.

Il faut se rendre à l’évidence : l’accueil des enfants scolarisés en primaire et maternelle dans des conditions de sécurité et d’encadrement correctes, est impossible lors d’une grève des enseignants.

Face à ce dispositif dangereux, ils alertent à nouveau les parents : jeudi 29 janvier, un accueil adapté à de jeunes enfants ne pourra pas matériellement être organisé.Ils rappellent que cette mesure vient s’ajouter aux multiples attaques contre le service public d’éducation, qui doit faire face à d’importantes diminutions de postes et à la dégradation des conditions de travail des enseignants.

Ils réaffirment que les villes n’ont pas à se substituer à l’Etat dans le cadre d’un conflit qui l’oppose à ses propres agents. L’Education nationale est un service public d’Etat et c’est donc à l’Etat d’assurer la continuité de ce service, s’il le juge nécessaire.

Malgré les différences de traitement par la justice des différentes villes, les maires socialistes et apparentés de Seine Saint-Denis, restent solidaires et réaffirment avec force que la loi SMA est inapplicable, dangereuse pour les jeunes écoliers et cause de désorganisation majeure pour les services municipaux


Archives pour la catégorie actualité locale

Journal de la section socialiste de Villemomble : edition de janvier 2009

Journal de la section socialiste de Villemomble : edition de janvier 2009 dans actualité locale 1212 dans Journal 

 

 

 

 

Vous ne l’avez pas eu dans votre boite aux lettres !!!!! 
Téléchargez ici le journal des Socialistes de Villemomble

fleche027 dans Vie des quartiersJournal janvier 2009

Retrouvez de l’information locale ou nationale
et aussi ce que Monsieur le Maire ne vous dit pas dans le journal municipal…..

Bonne lecture.

 

 

 

.

 

 

 

BONNE ANNEE 2009

BONNE ANNEE 2009 dans Actualité du parti ligne1057 

120pxlogopartisocialistefrance dans actualité localeLES SOCIALISTES DE VILLEMOMBLE

VOUS SOUHAITENT UNE TRÈS BONNE ANNÉE 2009

ligne1057

Les socialistes ont débattu lors de leur congrès, et ils ont débattu vivement. Il semble que tous les tenants de partis qui pratiquent l’unanimité obligatoire, tous les tenants des élections par appauvrissement et acclamations, tous les tenants de la motion unique proposée par la direction sortante n’aient pas compris que nous ayons eu six motions et trois candidatures au vote.  

Pourtant ce pluralisme des idées et des personnalités est vieux comme le socialisme : les polémiques étaient vives entre Jaurès et Guesde, entre Blum et sa minorité d’alors, entre Mitterrand et Rocard et pourtant la gauche a gagné en 1936, 1981, 1995.

Le débat, c’est notre marque de fabrique, et le débat pluraliste mené au bout est une chose saine, y compris pour réfléchir ensemble à fond sur ce qu’est notre société, sur ce que nous proposons comme programme, comme méthode, comme alliances.

À Villemomble nous avons débattu, et disons le ouvertement toutes les motions soumises ont été défendues et ont reçu des suffrages, les trois candidats au premier tour, les deux candidates au second tour ont eu des voix en bon équilibre et… c’est très bien ainsi !

La preuve en est que nous avons même reçu des demandes d’adhésion pour participer au débat !

Qu’à côté du débat d’idées, les ambitions existent, c’est une évidence humaine et même une nécessité car les idées ont besoin de talents pour les porter.

Martine Aubry est notre première secrétaire à toutes et tous, Ségolène Royal est une personnalité évidente et éminente, Benoît Hamon un espoir confirmé, et Bertrand Delanoë un maire de référence et de conviction qui rend notre gestion municipale bien palichonne.

Ainsi, alors que la mairie de Paris repasse la distribution d’eau en régie municipale, la qualité et le prix de l’eau posent problème à Villemomble. Alors que tous les grands travaux d’investissement font l’objet de débats publics et d’information complète à Paris, c’est toujours le brouillard sur l’avenir du centre d’hygiène qui déménage avenue Outrebon sans qu’on sache bien ce que devient le bâtiment libéré de l’avenue du Raincy; de même le déménagement annoncé du Conservatoire vers la rue Circulaire s’accompagne du secret total sur le devenir des bâtiments de la rue Mercière ainsi libérés…

Alors le débat a eu lieu, et maintenant au travail !

Pour renforcer l’alternative de gauche, de progrès et de démocratie dont notre pays et notre ville ont tant besoin, nulle voix, nulle énergie ne sera de trop : rejoignez nous !

Jean-Alain Steinfeld
Secrétaire de la section de Villemomble

 

.

Disparition d’un ami

Disparition d'un ami dans actualité locale julienJulien Coeugnet nous a quitté tout doucement l’été dernier.
C’était une figure populaire de Villemomble . Artisan ébéniste, il a vécu toute sa longue vie rue Guilbert.
Pour les socialistes de Villemomble il fut conseiller municipal et leur trésorier. Il était actif dans sa paroisse et dans les associations caritatives de notre ville.

Il reste bien présent dans notre mémoire.

 

 

.

Service minimum à l’école: le tribunal donne raison aux communes de gauches du 93

Service minimum à l'école: le tribunal donne raison aux communes de gauches du 93 dans actualité locale divers057Service minimum à l’école: le tribunal donne raison aux communes rebelles

(Journal Libération du 9 octobre 2009) 

Pour le juge, les maires manquaient de temps «pour mettre en place un service d’accueil approprié aux jeunes enfants», mardi, lors de la grève.

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a rejeté les recours du préfet de Seine-Saint-Denis contre des maires refusant d’organiser un service minimum d’accueil dans les écoles lors de la grève.

«Eu égard d’une part aux contraintes entourant la mise en place d’un service approprié pour l’accueil des jeunes enfants, et, d’autre part, à la nécessité que les familles soient informées des modalités d’organisation du service avant l’heure d’ouverture des établissements scolaires (…), aucune mesure utile ne peut plus être utilement ordonnée ce jour pour contraindre le maire à assurer l’accueil des enfants scolarisés», a écrit mardi, jour de la grève, le juge des référés, dans des ordonnances notifiées mercredi aux villes de Noisy-le-Grand, Aulnay-sous-Bois, Les Lilas et Le Pré-Saint-Gervais, dont l’AFP a obtenu copie.

La veille de la grève, les 26 maires de gauche de Seine-Saint-Denis avaient annoncé qu’ils n’organiseraient pas de service minimum d’accueil dans leurs écoles les jours de grève. Le préfet avait alors saisi le tribunal administratif à l’encontre des communes rebelles.

Cette décision du tribunal administratif «confirme ce que les élus dénonçaient lundi, c’est-à-dire l’impossibilité d’assurer l’accueil de jeunes élèves dans des conditions de qualité, d’information et de sécurité satisfaisantes», se satisfait Claude Dilain, maire PS de Clichy-sous-Bois, au nom de l’Union départementale des élus socialistes et républicains.

«Assurer l’encadrement de 20 à 30 enfants de 3 ou 4 ans ne peut s’improviser en moins de 48 heures! Même en demandant au préfet d’assigner les maires en référé!», assure-t-il. Et d’ajouter: «il est intéressant de noter que nul maire ne respectant pas les 20% de logements sociaux prévus dans la loi SRU (sur le quota de logements sociaux, ndlr) n’a encore été assigné en référé par un préfet».

La préfecture de Seine-Saint-Denis n’a pas souhaité réagir, confirmant simplement que les décisions du tribunal allaient dans le même sens pour l’ensemble des villes.

Source AFP

Projet de rénovation de la cité des Marnaudes la Sablière : encore un dossier en panne complète?

Projet de rénovation de la cité des Marnaudes la Sablière : encore un dossier en panne complète? dans actualité locale construction049Vos élus socialistes ont interrogé le conseil régional d’Ile de France pour savoir où en était le dossier ANRU (agence nationale de rénovation urbaine) de démolition reconstruction de cette cité, faute d’informations fiables de la Municipalité.

Courrier du Conseil Régional adressé aux élus PS de Villemomble

Les socialistes, rappelons le, sont favorables bien sûr à la rénovation urbaine, mais sous les conditions de la loi qui garantissent que ce n’est pas l’occasion d’ « écrémer » socialement les locataires des cités concernées, ce parc locatif devant rester social .

Nos conditions de principe pour l’ approuver sont les suivantes

  1. reconstitution sur la base d’un pour un » dans notre ville du nombre de logements sociaux démolis, à loyers comparables ; ce n’est pas le cas ans le projet présenté !

  2. maintien du nombre de grands logements, sauf à vouloir chasser de notre ville les grandes familles : c’est très loin d’être le cas ! Ce n’est pas la peine de se réclamer à grand bruit après cela d’une politique de la famille..

  3. consultation des habitants, telle que prévue de façon obligatoire par la ville. Le dossier déposé n’a été précédé d’aucune consultation !

Notre présidente de groupe, Elisabeth Pochon, a reçu une réponse de MM Huchon (président de la région) et J Luc Laurent (vice pdt chargé du logement et de la politique de la ville) l’informant qu’avant même le courrier de vos élus PS, la région avait soulevé par courrier au Maire (qui nous l’avait là aussi bien caché, comme à vous) le 1/4/2008 les mêmes interrogations et conditions, et rappelé en outre qu’elle ne pouvait que compléter des crédits d’Etat ANRU, une fois que l’Etat l’avait donc approuvé et acté.

Or précisément, le dossier, déposé en 2006, n’a toujours pas été instruit à ce jour en commission technique ANRU, instance qui valide les dossiers et leur donne le « top départ ». Tout indique que l’ANRU a pratiquement cessé d’instruire de nouveaux dossiers et se centre désormais sur la gestion des dossiers approuvés, ce que (cf ci-dessous) est le cas de la quasi-totalité des dossiers identifiés ..sauf le nôtre !.

Autant dire que notre maire semble bien avoir loupé le train de l’instruction de son dossier ANRU en perdant 2 ans sans explications !!

Pour votre info :

L’ANRU c’est quoi ? où en est elle ?

Au 1er juillet 2008, 334 projets globaux ont été approuvés par l’Agence, 273 conventions ont été signées, ce qui représente déjà :

- 36,5 milliards d’euros de travaux engagés ou programmés sur les 5 prochaines années
- 94 % des 189 quartiers prioritaires validés et des projets engagés dans 258 quartiers supplémentaires
- 122 281 constructions de logements sociaux
- 274 084 réhabilitations de logements sociaux
- 128 558 déconstructions de logements sociaux
- 301 329 résidentialisations.

Sur ces quartiers, l’ANRU participe :
- à la reconstitution des logements sociaux démolis
- à la réhabilitation et à la résidentialisation de logements locatifs sociaux
- à la démolition de logements pour cause de vétusté ou pour une meilleure organisation urbaine
- à l’amélioration des espaces urbains et à la création de voies délimitant des îlots
- au développement des équipements publics incluant la livraison de nombreuses écoles
- à la création ou à la rénovation d’équipements commerciaux, sociaux et culturels
- à l’ingénierie nécessaire à la mise en oeuvre et à la conduite des projets.

Interventions des élus PS au conseil municipal

Interventions des élus PS au conseil municipal dans actualité locale new057

Nous intervenons lors des conseils municipaux pour avancer des propositions et défendre les idées pour lesquelles vous nous avez élus.

Le maire refusant de noter nos interventions  et nos explications de vote sur les comptes rendus officiels que vous pouvez lire sur les panneaux d’affichage, nous avons souhaité vous informer des principaux points sur lesquels nous sommes intervenus au conseil municipal.

Les élus PS au conseil muinicipal de Villemomble

Pour retrouver les interventions, cliquez sur la rubrique :  interventions au conseil municipal

ligne1057 dans Vos elus vous informent

-

1...1112131415

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque