1er mai 2009 a Paris

1er mai 2009 a Paris dans Billet d'humeur photo00280Le « printemps des poètes » n’a pas été démenti le 1er mai 2009……

L’imagination était au pouvoir

retrouvez ici les autres photos de l’album

1er mai 2009
Album : 1er mai 2009
Les socialistes de Villemomble à la manifestation Parisienne
5 images
Voir l'album


Archives pour la catégorie Billet d’humeur

La crise, pas pour tout le monde

La crise, pas pour tout le monde dans Billet d'humeur arton6017aa2e4Lorsque le Président demande à la France de faire des économies cela se voit :
Pas de remplacement dans l’Education Nationale, les hôpitaux n’ont plus les moyens de travailler, les services publics se reduisent comme peau de chagrin,… Mais le Président l’a dit : c’est la crise, nous devons faire des efforts !

Mais lorsque le Président se déplace, cela se voit aussi.

Il y a peu de temps Nicolas est venu à Gagny :
2 heures avant, défilé incessant de voitures et de cars de police à l’entrée de Villemomble en direction de Gagny (en longue fille indienne, sirènes et gyrophares à fond)).

Puis cortège officiel (15 voitures + les motards).
Combien peut bien coûter un tel dispositif, en hommes, en matériels ? Et encore nous avons échapé à l’Airbus Présidentiel…

Allez Français, serrez-vous la ceinture, pendant ce temps moi:
je passe Noël au Brésil,
janvier à Mégève
Février au Mexique

Mais lorsque je viens en Seine Saint Denis, cela se voit !!!!!

Les « cons du ministère »….

Le canard enchainé du mercredi 4 mars 2009 !
 Les

interro007 dans Politique NationaleMais au fait, « Les cons du Ministère »,  ils appliquent la politique de qui interro007

Quand le Président rencontre les Français !!!

Visite d’une usine dans l’Ain le 26 février 2009 (Reportage Arte Info):

Après la « promotion » du Prefet  de la Manche, voilà un exemple de déplacement du Président 

« Etat de siège. Bouclage total de la région dans un rayon d’au moins 10 kilomètres. Les journalistes en liberté étaient interdits, seules les caméras de TF1 étaient autorisées à tourner… pour toutes les autres chaînes ! » (Journal Marianne2.fr)

Au fait : Combien les Français vont ils devoir travailler plus pour payer un tel dispositif de « protection » ?!!!

http://www.dailymotion.com/video/k2DwLQKqvegHj0XXJ7

 .

 

.

Villemomble et la Révolution….. Numérique

Villemomble et la Révolution..... Numérique dans Bétisier du Maire de Villemomble lol  Patrice Calméjane un peu lent et un peu seul sur le haut débit. 

L’accès à la connaissance, aux échanges, au commerce et l’attractivité économique d’un territoire dépendent beaucoup aujourd’hui de la qualité du réseau Internet local. C’est sans doute en sachant cela que Monsieur le Député-maire de Villemomble avait annoncé que l’accès au haut débit pour les villemomblois était sa priorité.

Depuis plus de deux ans, la municipalité de Villemomble et son Député-maire en première ligne nous promettent le haut débit pour tous les Villemomblois. La méthode employée était simple, adhérer à la compétence optionnelle réseaux urbains de communications électroniques et de services de communication audiovisuelle du SIPPEREC (syndicat intercommunal) qui se chargeait de mettre en place une délégation de service public pour le compte de la ville. L’accord avec la société NC Numéricable – anciennement NOOS en charge de la réalisation des infrastructures n’a pas tenu et c’est OPALIS qui a repris le flambeau.  Depuis, RIEN… Les Villemomblois attendent toujours …

Plus attentif et pragmatique que notre Maire, le Conseil Général de la Seine Saint Denis porte aujourd’hui un projet ambitieux pour construire avec le Val d’Oise un réseau à Très Haut Débit de 430 km à destination des habitants et des entreprises. Il s’agit d’infrastructures en fibre optique offrant un débit très supérieur à l’ADSL pour 27 communes du Nord Est parisien dont 14 communes de notre département. Villemomble, ayant choisi une autre option, n’en fait bien évidemment pas partie.

De plus, preuve que l’accès au haut débit n’est pas une affaire de Droite ou de Gauche, nos deux voisines, Le Raincy et Gagny, pourtant pas réputées pour être des amies politiques de la nouvelle majorité du Département, vont bénéficier de ce formidable atout offrant ainsi un confort exceptionnel à leurs habitants.

Aujourd’hui, nous sommes consternés par le positionnement de la majorité municipale pour plusieurs raisons :

  1. Nous nous félicitons du projet du Conseil Général, mais nous restons sans voix devant l’absence de réactivité de notre conseiller général, Jean Michel Bluteau, qui aurait dû agir fortement pour nous permettre de bénéficier de ce projet.

  2. Nous sommes très inquiet sur la stratégie de notre Maire puisque sans information sur le projet de réseau OPALIS (périmètre notamment, nombre de colonne montante, phase de déploiement) qui tarde à se concrétiser et qui nous éloigne ainsi des promesses annoncées.

    023email dans Billet d'humeur  emailrapide       

  3. Nous nous étonnons du numéro d’illusionniste de Monsieur le Député-maire qui nous explique aujourd’hui qu’il est la victime et qu’il souhaite rencontrer l’ARCEP pour faire le point sur le haut débit sur sa circonscription. Mais ni l’ARCEP, qui se réjouit que le Département et la Région s’engagent, ni Rosny (très bien pourvue) ni Gagny (commune bénéficiaire du projet départemental) n’ont besoin d’un telle rencontre.
    .
  4. Monsieur le Maire va sans doute permettre à Villemomble d’être la commune la moins bien servie en matière de haut débit.emailanimaux24

    .

    .

C’est la honte !!!

C'est la honte !!! dans Billet d'humeur image001

Plus de 30.000 ! Annoncé aussi fièrement qu’un taux de croissance flatteur, le nombre d’expulsions d’étrangers auquel la France a procédé cette année est présenté comme un « record » dont le pays devrait s’enorgueillir.

Pourtant, pour aboutir à de tels chiffres, se trouvent désormais expulsés du territoire des hommes et des femmes qui y vivaient depuis de nombreuses années et qui y avaient leur vie, leurs amis, leur conjoint, leurs enfants, leur travail et leurs espoirs.

Cette réalité doit faire prendre conscience à chacun que les personnes en situation irrégulière ne sauraient être ramenées, dans une logique populiste, à la catégorie administrative des gens à expulser.

signez la pétition

 

Intervention de la Gendarmerie dans un collège du Gers !!!

Intervention de la Gendarmerie dans un collège du Gers !!! dans Billet d'humeur policierrefRécit d’une descente de police dans un lycée du Gers… Le témoignage du professeur a été diffusé sur France inter.

Télécharger l’extrait de l’emission --> France inter (extrait de « là bas si j’y suis)
« Je fais cours quand, tout à coup, sans prévenir, font irruption dans le lieu clos de mon travail quatre gendarmes décidés, accompagnés d’un maître-chien affublé de son animal. Personne ne dit bonjour, personne ne se présente. Sans préambule, le chien est lancé à travers la classe. Les élèves sont extrêmement surpris. Je pose des questions aux intrus, demande comment une telle démarche en ce lieu est possible. On ne me répond pas, j’insiste, on me fait comprendre qu’il vaut mieux que je me taise….

Article : rue 89.com

Article de la depeche du 20/11/08

 http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoaftfhD.html

Le nouvel observateur du 02/12/08

Prévention, répression, ou simple application de la politique de Sarkozy ???

Mesdames et Messieurs les députés UMP, vous qui soutenez la politique du Président de la République,
imaginez « votre enfant » dans cette classe !!!
Alors, plus de moyens pour l’Education et la prévention, ou on continue comme cela..?

 

 

Une soirée au conseil municipal

Une soirée au conseil municipal dans Billet d'humeur email1010Nous sommes le jeudi 29 novembre 2007, il est 21 h 00, et le conseil municipal va débuter.
Nous nous asseyons au fond de la salle, où, pour une fois, une assistance nombreuse s’installe. Il y a, à notre droite, les conseillers municipaux de l’opposition dont nos 4 élus socialistes, à gauche, la majorité, entre les deux groupes, cinq ou six sièges vides, toujours les mêmes et ce depuis des années. Ne voyez pas là une volonté du maire de séparer les deux groupes, ce sont des élus de la majorité qui ont abandonné leurs fonctions et que l’on ne veut pas ou ne peut sans doute pas remplacer faute de candidats. Malgré les 35 membres initiaux de sa liste, le maire semble avoir une certaine difficulté à réunir des troupes suffisantes pour le « combat » et l’exercice , on peut comprendre pourquoi.
Le maire prend la parole, ses adjoints se succèdent, et la majorité se tait. Il sourit, content de lui-même, la majorité aussi. Le maire grogne, la majorité s’offusque. On lève le bras, on le descend. Dans la majorité, personne ne s’autorise à prendre la parole, et dans ce silence, elle semble peu concernée par ce qu’il se passe devant elle, on peut s’en étonner ; elle mime une gestuelle imposée plus qu’elle ne semble voter. Les élus socialistes prennent la parole, posent des questions, saisissent quelques notes, écoutent attentivement ce que le maire veut bien expliquer, et rien, ou peu de choses, ne semble perturber ce face à face. Un maire qui refuse d’enregistrer dans les comptes-rendus des conseils municipaux, les questions, les données apportées par l’opposition, seul compte sa parole, et uniquement la sienne. Un maire qui depuis le mois de mars a supprimé les tribunes de l’opposition du Journal de Villemomble, comme la loi l’y autorisait, mais en Seine-Saint-Denis il est le seul à l’avoir fait…
Un conseil municipal est toujours un révélateur de la cohérence qui peut exister dans une majorité, et malgré notre ton quelque peu sarcastique, sans doute notre mauvaise foi, on doit tout de même rappeler que le maire, est encore mal à l’aise dans une majorité disloquée entre ceux qui ne savent pas très bien pourquoi ils sont là, et les autres qui ne comprennent pas pourquoi ils restent. La seule chose qui compte c’est qu’ils sont presque certains de gagner toutes les élections qui se présenteront et s’ils sont sages, ils seront sans doute récompensés. On pourrait ainsi expliquer la chape de plomb qui règne dans la majorité, où l’on n’ose pas s’exprimer, si ce n’est quelques chuchotements qui viennent parfois jusqu’à nous. Au centre, le maire, mal à l’aise dans les relations humaines, angoissé de commettre un impair, et qui apprend par cœur des codes et autres règlements administratifs. Une image de comment la ville est gérée, où l’on craint l’extérieur, l’inconnue, dans une absence de prévision du futur, où la seule chose qui compte c’est qu’il n’y ait pas un centime de dette, même si certaines propriétés municipales nécessiteront d’importants travaux que l’on devra financer avec des taux d’intérêts qui sont aujourd’hui prohibitifs… La ville est à l’image de son maire, inquiète de ce qui l’entoure, gérée comme une sous-préfecture d’une province que l’on aurait oubliée…

Frédéric Jiméno

123456

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque