Villemomble en Commun, La Gauche Rassemblée

affiche groupe


Archives pour la catégorie Conseil Municipal

elections municipales à Villemomble : La gauche rassemblée

Municipales 2018 : 1er tour le 25/11/18 et 2eme tour 02/12/18

20181022111645833_0001

20181022111645833_0002

Villemomble, Jean-Michel Bluteau en mode autocritique maoïste au conseil municipal du 18 avril 2018.

aneJean-Michel Bluteau se présentait comme le chef de file d’une fronde contre Patrice Calméjane.

Il indiquait dans le journal le Parisien du 14 avril 2018, « Parfois, il faut savoir montrer ses muscles ».

Hier soir, au conseil municipal, « Musclor » s’est senti obligé de faire un long discours dans lequel il a minimisé la fronde des conseillers municipaux de droite refusant de siéger au conseil municipal du jeudi 12 avril, allant jusqu’à demander « pardon  pour ces péripéties» à un conseiller municipal…

Il a même voulu faire porter sur l’opposition de gauche la faute du manque de quorum, se lançant dans une logorrhée digne des grandes heures du RPR.

Comme l’a indiqué Marc Daydie, Président du groupe d’opposition de gauche, « Il ne faut pas mettre sur le dos de l’opposition municipale les dissensions entre vous, Jean-Michel ta déclaration de ce soir n’est pas très digne »….

Finalement, Monsieur Bluteau, pour le concours du plus gros biceps, il va falloir fréquenter un peu plus la salle de sport, car pour l’instant, c’est pas glorieux !!!

A Villemomble rien ne va plus au sein de la majorité municcipale

Journal Le Parisien du samedi 14 avril 2018
Cliquez sur l’image pour lire l’article

Capture_leParisien_14042018

le jeudi 12 avril 2018 La grève s’étend à la droite Villemombloise !!!!

La grève s’étend à la droite Villemombloise !!!!

En effet, ce soir une partie de la droite Villemombloise était une nouvelle fois absente du conseil municipal. Il manquait 18 conseillers municipaux de droite.
Le conseil a dû être reporté par manque de quorum ! C’est la deuxième fois en moins d’un an.
Patrice Calméjane ne tient plus sa majorité, et elle l’exprime ouvertement.

Y a t’il encore un pilote dans l’avion de Villemomble. Le Maire ne devrait-il pas remettre son mandat sur la table ?
Les Villemomblois peuvent être inquiets sur l’avenir et la bonne gestion de leur ville…

A gauche nous savons depuis longtemps que c’est un Maire autocratique, refusant le dialogue, décidant seul, accumulant les erreurs, puisque plusieurs fois retoqué par les tribunaux ou par le Prefet.
Même à droite, La dynastie Calméjane commence a fatiguer.
Si ce n’était pas grave pour Villemomble, on trouverait cela presque salutaire pour notre ville.

 

20180412_211221Alors que le conseil municipal devrait avoir commencé depuis longtemps, les chaises de la majorité de Patrice Calméjane sont vides
20180412_211459

article du journal le Parisien, cliquez ici pour lire l’article
Capture_parisien_20180413

Villemomble : Le maire fait appel à la police nationale pour évacuer des parents d’élèves du conseil municipal (mercredi 5 octobre 2017)

marianneblessee.jpgAprès le boycott du dernier conseil municipal (28/09) par des élus de la majorité, hier soir nouveaux rebondissements au conseil municipal du 5 octobre 2017

 

Les parents d’élèves et enseignants de l’école maternelle Pasteur souhaitaient simplement obtenir un rendez vous avec le Maire de Villemomble.
Le Maire ne répondant pas à leur demande d’audience, ils ont décidé de venir au conseil municipal pour demander directement à Patrice Calméjane une date de rendez vous.

Ce dernier, comme à son habitude, refuse de leur répondre prétextant qu’il n’a pas son agenda. Devant l’incompréhension du public sur cette volonté de ne pas dialoguer, il décide alors de faire voter les conseils municipaux pour un conseil à huis clos et de faire appel à la police nationale pour expulser le public !!!

 

Les conseillers municipaux de l’opposition proposent une suspension de séance pour que le Maire reçoive ¼ heure une délégation, mais cela leur a été refusé.

Le Maire refuse également le vote du huis clos à bulletins secrets demandé par des conseillers municipaux de l’opposition et il organise un drôle de vote à main levée : seuls s’expriment ceux qui votent contre, ceux qui s’abstiennent,  et il ne fait pas lever la main de ceux qui sont pour.
Craindrait-il une fois de plus de ne pas être suivi par sa majorité ?
Seul les conseillers d’oppositon votent contre le huis clos.


Certains conseillers de la majorité très mal à l’aise devant le tour pris par la séance cherchent un arrangement en allant discuter avec les parents d »élèves. Ils sont sevèrement rappelés à l’ordre par le maire.

 

La police fait évacuer les familles et le public dans le calme mais scandalisées par l’attitude du Maire. Le conseil municipal se tient alors à huis clos.


Enfin, les Villemomblois apprécieront les réponses faites par le Maire aux questions posées par l’opposition.

Pas de problème pour les entreprises à l’Hotel d’entreprises… (a ecouter a 1:00)
Pas de problème pour les emplois familiaux à la ville de Villemomble… ( a ecouter à 3:50)
Pas de problème à Benoni cet été… (a ecouter à 5:20)

A écouter ci-dessous.

Crise municipale à Villemomble: Patrice Calméjane doit il, peut il, rester Maire de Villemomble ?

ane

Lors du conseil municipal du jeudi 28 septembre 2017, Patrice Calméjane a été désavoué par les conseillers municipaux de sa majorité.

En effet, pour la première fois dans l’histoire de Villemomble, le quorum n’a pas été atteint lors d’une séance du conseil municipal.
18 conseillers municipaux de la majorité ont boycotté la séance.

Les questions posées par les élus socialistes auraient elles ouverts les yeux à certains conseillers municipaux :

 

  • Emploi de la femme du Maire à un poste de direction de la municipalité avec des tensions dans les services,
  • Décision unilatérale du Maire de fermer l’hôtel d’entreprise en mettant en difficultés de nombreuses entreprises,
  • Nombreuses décisions de justice perdues par le maire avec des frais importants payés par les Villemomblois,
  • Abandon de certains quartiers de Villemomble,
  • Gestion autocratique de la ville.

Lors des dernières élections législatives, les Villemomblois avaient déjà sanctionné le Maire de Villemomble.

Patrice Calméjane doit il rester Maire ? Faut il dissoudre le conseil municipal et réélire le Maire ?
Que se serait il passé, s’il avait fallu voter le budget ?
Par sa gestion, Patrice Calméjane met en danger la ville en ne permettant pas au conseil municipal d’exercer sa fonction de débat et de décision collective et démocratique.

Est ce la fin de la dynastie Calméjane ?

 

 

Voici les questions posées au conseil municipal du 28 septembre 2017

1/ Fin juin 2017, vous avez décidé de fermer l’hôtel d’entreprises de la ville, mettant des entreprises Villemombloises devant le fait accompli. Certaines d’entre-elles se retrouvent ainsi à devoir quitter la structure dès le mois de septembre.

Monsieur le Maire nous ne comprenons pas votre manière de gérer cette ville. Vous fermez ce que vous avez toujours présenté comme le fleuron de votre politique économique.
Votre décision de fermeture a été prise sans aucune concertation préalable ni débat, ni information en conseil municipal. Pire, au dernier conseil municipal, interrogé par Elisabeth Pochon, conseillère municipale, sur le taux de remplissage de l’hôtel d’entreprises, vous avez répondu « 70% à peu près », sans même évoquer votre intention d’expulser les entreprises alors que votre décision était déjà prise. Nous ne sommes pas loin de l’insincérité devant votre conseil municipal.

Votre majorité est-elle d’accord avec votre décision ?
Monsieur le Maire, vous vous êtes engagé à « assister les entreprises, pour trouver une structure quasi équivalente ». Qu’avez-vous fait ? Avez-vous l’intention de répondre aux entreprises qui vous ont adressé des courriers recommandés et qui attendent encore une réponse ? Vous rendez vous compte que par votre seule décision vous mettez gravement en danger de nombreuses sociétés ?
Nous vous demandons d’expliquer à l’ensemble du conseil municipal ce qui se cache derrière cette décision incompréhensible et avec laquelle nous ne sommes absolument pas d’accord.

2/ La loi du 15 septembre 2017 pour la confiance dans la vie politique dispose qu’il est interdit à l’autorité territoriale de compter parmi les membres de son cabinet son conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou concubin. Nous voudrions savoir si compte tenu des répercussions sociétales engendrées par cette pratique des emplois familiaux, vous comptez par sens moral devancer l’application de la loi en mettant fin au contrat de collaborateur de cabinet occupé par votre femme ?

 

3/ Cet été encore, des incidents graves ont eu lieu à Bénoni Eustache. Tout l’été les habitants ont dû subir les bruits incessants à toute heure du jour et de la nuit des rodéos en quad et en motos. Cela a failli se terminer par un drame …un habitant excédé et qui a malheureusement craqué a dû quitter la cité.

Du point de vue de la sécurité des habitants et de leur tranquillité, la rénovation de la cité Benoni Eustache est un échec. Non seulement les aménagements n’ont rien empêché mais les dénivelés du parc urbain aménagé ont permis encore plus de cascades.

Dès l’origine de cette opération de rénovation, nous avions attiré votre attention sur le fait que fermer la rue Benoni Eustache était une très mauvaise idée. Alors même que dans l’ensemble des rénovations urbaines, la priorité est au désenclavement, à l’ouverture sur la ville, vous avez choisi la solution inverse, avec le résultat que l’on sait. Comme d’habitude vous avez agi seul sans tenir compte d’autres avis. Le délaissement des abords à Bénoni fait peine à voir et nous inquiète (fossés non comblés, aucun jeu pour les enfants …). Cela révèle aussi que tous les quartiers de Villemomble n’ont pas le droit à la même considération.

Quelles dispositions urgentes comptez-vous prendre en lien avec l’OPH pour améliorer la situation ? Quand vous déciderez-vous enfin à réunir un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance pour aborder cette question avec l’ensemble des parties concernées ?

à Villemomble, Patrice Calméjane refuse de respecter le réglement intérieur du conseil municipal

à Villemomble, Patrice Calméjane refuse de respecter le réglement intérieur du conseil municipal dans Bétisier du Maire de Villemomble email1010Jeudi 14 novembre 2014, au cours de la séance ordinaire du conseil municipal de Villemomble, le groupe UMP a posé une question écrite ne relevant pas des affaires municipales.

Au lieu de refuser de répondre à cette question, Patrice CALMEJANE a donné la parole à Jean Michel BLUTEAU en sa qualité de conseiller général (et non pas en sa qualité de conseiller municipal) pour aborder un sujet extra municipal.

Devant le refus du maire de respecter le règlement intérieur du conseil municipal de Villemomble, (bien qu’il en soit l’auteur), l’ensemble des élus d’opposition (parti socialiste, et divers droite) n’ont pas eu d’autre choix que de quitter le conseil.

Une fois de plus Patrice CALMEJANE fait le choix de ne pas appliquer le droit dans notre commune.

Conseil Municipal de Villemomble du 20 juin 2013

Conseil Municipal de Villemomble du 20 juin 2013 dans Conseil Municipal email1010Compte rendu du conseil municipal de Villemomble du_ 20 juin 2013

 Le conseil municipal du 20 juin aura été particulièrement tendu. Les élus de l’opposition ne peuvent pas intervenir, poser des questions, sans que des bancs de la majorité ne montent des grognements, gloussements, soupirs et même comme ça a été le cas lors de cette séance, d’insultes, Frédéric Lorenzo, élu centriste, se faisant traiter de « petit con » par une conseillère municipale. Le mépris constant que le maire affiche en ânonnant et épelant ce qu »il dit à ce jeune conseiller, quant il ne l’ appelle pas « mon garçon » était une invitation implicite à ce genre de dérapage.

Le maire n’a pas jugé utile d’intervenir.

 Pourquoi ? C’est bien simple, il n’aurait « rien entendu », comme d’ailleurs aucun des conseillers municipaux de sa majorité, même voisins de l’ incident.

Et ce sont ces donneurs de leçon permanents, le maire en tête, qui a longueur de conseil municipal nous expliquent que tout irait tellement mieux si les gens avaient un peu de sens civique ; les mêmes qui ont contesté de manière bruyante et agressive la présence de notre députée à la cérémonie du 18 juin sans que le maire n’intervienne. On pourrait s’interroger sur les raisons qui poussent à célébrer les valeurs de la Résistance mais surtout s’empresser de les piétiner dès que l’on s’adresse à un socialiste. Entre l’ignorance et la bêtise, je vous laisse choisir …

La réalité c’est qu’ils sont persuadés que la ville leur appartient, qu’ils sont chez eux et n’entendent pas qu’on vienne les déranger. Hélas cette belle mécanique s’est grippée le 17 juin 2012, et ils ont un peu de mal à s’en remettre.

Vous trouverez ci-dessous quelques éléments sur les dossiers traités au conseil municipal.
Le maire refusant toujours de faire figurer nos explications de vote sur les comptes rendus officiels, nous souhaitons vous informer que :

- nous avons voté contre le budget supplémentaire de la ville qui traduit la mise en œuvre d’une politique que nous n’approuvons pas ; dans un passé pas si ancien, il n’était pas question de parler de politique nationale au conseil municipal ; depuis que François Hollande est président, tout ce qu’il n’est pas possible de faire dans la ville est de la faute au nouveau gouvernement. Même les difficultés de remplacement des enseignants absents. Nous avons dû lui rappeler que cette situation est la conséquence directe de la suppression aveugle d’un fonctionnaire sur deux votée des deux mains par l’ancien député sous le Président précédent. A force de supprimer des fonctionnaires ça finit bien par avoir des conséquences. Mais notre maire, donneur de leçon permanent, a la mémoire bien courte.

- nous avons fait observer au maire que les sommes consacrées obligatoirement à la formation des élus dépassaient nettement ce qui avait été voté lors de la séance d’installation du conseil municipal. Il nous explique que ce n’est pas grave puisque les élus de la majorité sont d’accord entre eux. Nous aurions dû y penser tout seul. A Villemomble, on peut ne pas respecter une délibération du conseil municipal quand ça arrange les élus de la majorité municipale.

- nous avons voté contre un vœu politicien portant sur le respect de l’autonomie des communes et mettant en cause le gouvernement. Le maire refuse l’intercommunalité pourtant voté par l’ancienne majorité et regrette le manque de concertation ; notre députée a du lui rappeler la concertation à l’œuvre, et que ce n’est pas parce qu’on ne lui a pas demandé son avis à lui que la concertation n’avait pas lieu.

-seule bonne nouvelle : sentant qu on continuerait à exiger l’inscription de la devise de la République sur nos écoles (Villemomble est un cas unique et curieux de ce point de vue) , il engage les travaux tout à trac en ce sens. Reste un vrai 14 Juillet, avec feu d ‘artifice, une vraie présence scolaire aux cérémonies patriotiques majeures etc  pour être à la norme Républicaine normale

Comme d ‘habitude aucun maire adjoint n’ a rapporté sur les dossiers le concernant, le Maire prenant seul la parole , longuement , solitairement dans un esprit sectaire et politicien, trop souvent méprisant.

                                                                                Vos élus socialistes , écologistes et républicains

 

Villemomble : Conseil Municipal

L’opposition filmée ! Est ce à Villemomble ou a Pyong Yang?

Hier soir, pendant le conseil municipal, le Maire a fait filmer les conseillers municipaux de l’opposition pendant toute la séance (la caméra était clairement dirigée vers les groupes d’opposition).

Oui c’était bien l’opposition qui était filmée, en effet :

  • - Si c’était pour suivre la présentation des points abordés au conseil, c’est vers le Maire que la caméra aurait dû être tournée (il n’y a que lui qui parle à la tribune).
  • - S’il s’agissait des conseillers de la majorité, pas la peine, car cela aurait été un film muet (à part peut être lorsqu’ils font « chuttttt » quand le public bronche, avec un geste mal poli de la main).
  • - Donc il ne reste plus que l’opposition.

Lorsque le Parti Socialiste avait innové en filmant un débat houleux (plainte de SOS Racisme contre une décision du Maire), nous avions eu l’élégance de diriger la caméra sur l’ensemble de la tribune des adjoints.

Espérons que la totalité du débat d’hier soir sera visible et que les Villemomblois pourront entendre le Maire expliquer qu’il envisage de faire payer les collégiens Villemomblois qui utilisent les structures municipales pour faire du sport.

Pour mémoire, si le conseil général est responsable des collèges, il a financé fortement les gymnases municipaux utilisés par tous.
On se croirait revenu au bon vieux temps où il ne voulait pas trouver un terrain pour la construction du collège Pasteur en prétextant que les collèges ce n’était pas la ville….
Heureusement sous la pression de la communauté scolaire il avait cédé.

Villemomble : Conseil Municipal dans Bétisier du Maire de Villemomble cm_20121115

 

1234

la republique c'est l'arrac... |
UNI ... |
Good Morning Africa ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amours mauvaises
| Gueyo, dynamique de dévelop...
| Camp Laïque